Qu’est-ce que les honoraires d’agence immobilière ?

Lorsqu’il s’agit de vendre un appartement, une maison ou une parcelle, il est recommandé de faire appel à une agence immobilière. Dès que la mission sera accomplie et en fonction des clauses du contrat, il faudra payer les honoraires de l’agence. Cependant, qu’entend-on par les honoraires d’une agence immobilière ? Voici des éléments de réponse.

Les honoraires d’une agence immobilière : qu’est-ce que c’est ?

Les honoraires d’une agence immobilière représentent un pourcentage du prix de la vente d’un bien immobilier. Ces frais englobent non seulement le travail effectué par le professionnel de l’immobilier, mais aussi les frais fixes supportés par l’entreprise. Le client rémunère à travers le notaire les agences pour le travail et la prestation de l’agent immobilier. Avant de parler du fonctionnement des honoraires, il est nécessaire de connaître les conditions pour qu’une agence immobilière ait droit à une rémunération.

Honoraires d’une agence immobilière : quelles sont les conditions pour en jouir ?

Avant d’avoir droit aux honoraires, la loi stipule que le professionnel de l’immobilier doit disposer d’un mandat écrit. Cependant, il faut noter qu’il en existe deux types, le mandat de vente et le mandat de recherche. Pour avoir les frais de ces prestations, il lui faut posséder l’un de ces deux mandats. La vente doit être également effectuée avant l’expiration du mandat. Ensuite, la seconde condition à respecter constitue la présentation d’un acheteur et la participation à la négociation. Toutefois, en présence de vendeurs et d’acheteurs peu confiants, il est nécessaire pour l’agent de prouver cette condition afin de bénéficier des dommages et intérêts. Enfin, la condition très importante à respecter est d’effectuer la vente par acte authentique devant le notaire. Si l’agent immobilier conclut la vente sans cette disposition, il est d’ailleurs sanctionné pénalement.

À combien s’élèvent les honoraires d’une agence immobilière ?

Les honoraires varient en fonction des agences immobilières. En effet, chaque agence est libre de fixer le montant de sa prime. L’honoraire peut être sous forme de pourcentage du prix final ou de somme fixe. Le pourcentage varie souvent de 3 % à 10 %. Ces frais sont à la fin soumis à la TVA à un taux de 20 %. Le calcul des frais d’agences varie en fonction des mandats appliqués et les honoraires peuvent être à la charge du vendeur ou de l’acheteur :

Honoraires à la charge du vendeur

Dans ce cas, c’est le vendeur qui fait appel à l’agent immobilier et les honoraires sont donc à sa charge. Il signe ainsi un mandat de vente et demande à l’agent de l’aider à trouver d’acheteur. Dans le prix fixé par le vendeur, les honoraires y sont déjà appliqués. Les frais de notaires par contre sont appliqués sur le montant global. Ainsi pour une acquisition de 200 000 € par exemple, l’acheteur paiera ce montant au vendeur et un pourcentage sur le montant au notaire. Pour un pourcentage de 7 %, l’acheteur remettra 14 000 € au notaire.

Honoraires à la charge de l’acquéreur

Dès lors que l’acheteur fait appel à un professionnel pour l’acquisition d’un appartement ou autre, il obtient des conseils et des visites. Lorsque les honoraires sont à la charge de l’acquéreur, les frais ne sont pas comptés dans le prix de vente.

Pour les frais de notaire, le prix de vente à considérer est le prix hors honoraires. Il s’agit d’un prix réduit. Cette méthode de calcul est avantageuse pour l’acheteur car il gagne un peu d’argent. Cependant, ce mode n’est applicable que dans le cas d’inexistence de mandat de vente. Dans la plupart des cas, il existe un vendeur, ce qui fait que la majorité des frais sont à sa charge.

Simulez votre prêt immobilier
Profitez des meilleurs taux sans engagement, résultat immédiat